Selon Sarah McCauley et Oskar Nowicki, la vie est trop courte pour ne pas partir en grande aventure sur le Sentier

6 juin 2014 | 0 commentaires

Sarah McCauley et son conjoint, Oskar Nowicki, sur le sentier Transcanadien près du village d'Inglewood en Ontario

Bien des gens ont beaucoup de difficulté à trouver le temps et la motivation, dans une journée, pour aller au grand air et s’entraîner pendant quelques minutes.
Entreprendre un périple de 24 000 kilomètres, à l’image de Dana Meise, l’ambassadeur du Sentier, peut sembler un vrai délire.
Mais il semble que son aventure a fait des émules qui suivent ses traces… littéralement!
« Parfois, nous avons simplement besoin d’un élément déclencheur et nous partons en expédition dans la nature. Je sais qu’il n’y aura plus jamais un meilleur moment que maintenant, et plus nous attendons dans la vie, moins nous avons de temps », déclare Oskar Nowicki.
Lui et sa partenaire Sarah McCauley laissent derrière eux leur vie actuelle pendant 15 mois pour parcourir 12 000 kilomètres à partir d’Inuvik, dans les Territoires du Nord-Ouest, pour se rendre à St. John’s, à Terre-Neuve; ils accompliront la plus grande partie de leur périple sur le sentier Transcanadien.
« Nous espérons que les autres Canadiens qui ont connaissance de notre aventure sentiront l’appel du Sentier et auront envie de découvrir la nature de plus près », précise Sarah en faisant allusion à ce qui a motivé leur décision de se lancer dans cette incroyable aventure.
Sarah est âgée de 24 ans et est originaire de Brampton, en Ontario. Oskar, lui, a 29 ans et il est né à Lodz en Pologne; il est venu au Canada à la fin de l’adolescence. Le couple vit actuellement dans la ville natale de Sarah, avec leurs deux chats et un husky croisé de loup. Tous les deux travaillent dans le secteur de la construction.
Ils partagent une passion pour les grands espaces et la nature; plus l’environnement est rude et sauvage, mieux c’est : qu’il s’agisse de grandes randonnées pédestres sur le Bouclier canadien ou d’expéditions en canot dans le nord de l’Ontario.
Le 20 mai, Sarah et Oskar ont entamé leur périple; avant le grand départ, ils ont minutieusement préparé leur expédition : empaquetage de leur équipement, repas lyophilisés, sans oublier la « préparation mentale » pour affronter l’inconnu.
« Dans mon esprit, si nous parvenons tous les deux au terme de notre expédition et surmontons l’épreuve vivants pour pouvoir raconter notre aventure, nous aurons réussi notre pari », a écrit Sarah avec enthousiasme sur leur blogue (disponible en anglais seulement), qu’ils tiennent à jour le plus souvent possible en y affichant des photos et des histoires du Sentier.
Ces aventures de pionniers comme celles que vivent Dana, et Sarah et Oskar ne sont pas pour tout le monde. Mais le sentier Transcanadien qui traverse près de 1000 collectivités est l’occasion rêvée pour échapper au bruit et à l’agitation, si ce n’est que pendant une courte période.
Pour trouver la section du sentier Transcanadien à proximité de chez vous, consultez notre carte interactive.

Commentaires


No Comments / Sans Commentaires

Laisser une réponse

Vous devez indiquer votre nom.
Vous devez inscrire une adresse courriel valide.

Vous devez écrire votre commentaire.

Chapitre 150

Ce groupe de chefs de file visionnaires et influents nous aidera à relier les tronçons du Sentier et tous les Canadiens entre eux.

Le saviez-vous ?

Le Sentier est situé à 30 minutes du domicile de plus de 80 % des Canadiens, et il traverse ou borde près de 1 000 collectivités.

Donnez maintenant

Cet été, doublez le don que vous faites en faveur du Sentier. La Fondation Richardson versera le montant équivalent pour tout don que vous ferez jusqu’au 15 août 2014!

Photos du Sentier


Photo de : Rossburn Subdivision Trail Association
Sunset on Sandy Lake (Rossburn Subdivision Trail)