Les messages du président de la conseil d’administration de STC et de la présidente et chef de la direction de STC


Un message de Michael Lindsay, président de la conseil d’administration de STC

Michael Lindsay et sa femme, Carly, sur le pont à tréteaux Kinsol, Vancouver Island, C.-B.

Je suis un supporteur de Sentier Transcanadien depuis mes années d’élève à l’école primaire. À l’époque, mon épinglette à trois feuilles de STC trônait fièrement aux côtés de mes écussons d’excellence en condition physique, emblèmes représentatifs de rituels en plein air que j’avais conscience de partager avec des Canadiens de partout au pays.

Plus tard, je suis littéralement tombé amoureux alors que je me trouvais sur le Sentier à Ottawa. Au début de notre relation, mon épouse et moi allions courir ensemble sur une section du Sentier près de la Colline du Parlement. Depuis, nous avons eu la chance de pouvoir explorer des parties du Sentier dans tout le pays – incluant celles des latitudes les plus nordiques du Yukon, qui nous ont probablement le plus marqués.

Puis, être un membre du conseil de direction de STC a encore davantage approfondi le lien qui m’unit à ce sentier et à tout ce qu’il a à offrir. Je suis à la fois honoré et reconnaissant d’avoir l’opportunité d’œuvrer à titre de nouveau président de ce conseil.

Alors que je m’investis dans ce nouveau rôle, j’aimerais présenter mes remerciements à Neil Yeates, qui s’est retiré de la présidence du conseil au début de l’année 2020. Il me semble impossible d’exagérer l’importance du rôle qu’a joué Neil dans le succès de notre campagne de capitalisation; sous sa gouverne, nous avons créé des liens forts et indispensables avec le gouvernement fédéral et avec des entités comme Parcs Canada.

Je suis par ailleurs très heureux que ma nomination coïncide avec l’arrivée d’Eleanor McMahon dans la famille de STC à titre de présidente-directrice générale. Non seulement Eleanor amène-t-elle une riche expérience des secteurs public, privé et sans but lucratif, mais elle apporte également un enthousiasme contagieux pour le plein air, ainsi qu’une conviction profonde dans l’importance de rassembler les Canadiens. Nous sommes convaincus que sous sa direction, STC continuera de défendre sa mission de développer, d’améliorer et de protéger Le Grand Sentier pour les générations à venir.

Mes amis, Le Grand Sentier constitue une grande part de notre identité nationale. Mais ce tracé, qui raccorde trois océans, en est un d’une grande fragilité. Notre travail d’amélioration, d’entretien et de promotion du Sentier n’est pas terminé.

Les projets et activités à propos desquels vous lirez dans ce rapport reflètent notre inlassable engagement à rendre le Sentier plus accessible et inclusif, à convertir des voies routières intérimaires en corridors verts, à renforcer nos relations avec nos organismes partenaires et avec les communautés autochtones, ainsi qu’à offrir une signalisation qui met en relief l’histoire que nous partageons tous ensemble et la diversité de nos communautés.

Au cours des derniers mois, nous avons dû faire face à des défis qui nous étaient complètement inédits. En ce qui me concerne, aller courir sur les rives du lac Ontario et aux chutes Seguin m’a apporté la paix d’esprit en me faisant sentir connecté aux autres Canadiens qui font la même chose à Whitehorse, à Winnipeg, à Wawa, et à Whycocomagh.

C’est une tâche colossale, mais elle m’inspire. Je suis motivé par le travail du personnel talentueux et dévoué à l’échelle du Canada, et par l’esprit visionnaire des membres de notre conseil corporatif et du conseil de la Fondation. Les gens qui font de ce sentier pancanadien une réalité sont animés par un projet bien plus grand que la perspective d’une gratification personnelle. Ils se sont joints à cet effort national pour créer et maintenir un patrimoine canadien qui vient entériner l’importance de se lier les uns aux autres, de passer du temps à l’extérieur, de mettre en lumière notre histoire commune et de protéger notre environnement.

Nous avons accompli tant de grandes choses ensemble; j’ai très hâte d’entamer le prochain chapitre.


Un message de Eleanor McMahon, présidente et chef de la direction de STC

Eleanor McMahon

J’aimerais vous remercier de faire partie d’une communauté qui aime et soutient Le Grand Sentier du Canada. C’est un honneur pour moi que d’occuper les fonctions de présidente-directrice générale de Sentier Transcanadien et de me joindre à cet incroyable groupe de donateurs, bâtisseurs de sentiers et supporteurs. J’éprouve un grand bonheur à contribuer au patrimoine extraordinaire que vous avez aidé à mettre sur pied.

Dans cette communauté de soutien sont rassemblés les milliers de bénévoles qui façonnent le Sentier partout au pays – en particulier les membres du conseil d’administration de STC et du conseil de la Fondation STC. Je veux souligner leur apport et les remercier pour le temps, le talent et la passion qu’ils investissent dans leurs rôles respectifs.

Mon arrivée à STC coïncide avec l’une des périodes les plus difficiles que le Canada ait traversé. La pandémie de COVID-19 a débuté alors que notre année fiscale se terminait, et elle est venue mettre en lumière les nombreux défis qui nous attendent. Par contre, elle nous a aussi rappelé l’importance du rôle que tient – et que tiendra dans l’avenir – Le Grand Sentier. En tant que gardiens du Sentier, nous avons le privilège d’établir cette pérennité.

En dépit de la pandémie, notre travail s’est poursuivi avec vigueur et enthousiasme grâce aux membres incroyablement talentueux et dévoués de notre personnel. Je suis reconnaissante pour leur engagement inébranlable, ainsi que pour leur soutien au moment de mon arrivée dans l’équipe. Le Sentier est bien servi par leurs compétences et aptitudes, et je considère que c’est une chance inouïe de pouvoir travailler à leurs côtés.

Le plein air a toujours occupé une place centrale dans ma santé, mon bien-être et ma carrière. À la fois à titre d’ancienne ministre provinciale en Ontario et de fondatrice de la coalition cycliste Share the Road, j’ai éprouvé une grande fierté à appuyer les changements des politiques publiques qui ont permis de prioriser les sentiers et d’inviter toute la population à en profiter pleinement.

Dans ma vie personnelle, je me suis souvent tournée vers le plein air, la nature et les sentiers pour chercher du répit et un mieux-être. Un grand nombre d’entre nous avons d’ailleurs trouvé ce même apaisement sur les sentiers dans les moments difficiles auxquels nous avons récemment dû faire face.

Les accomplissements de l’année qui se termine témoignent des fondations solides que nous avons établies et sur la base desquelles nous pourrons continuer de progresser. Alors que nous émergeons de la pandémie, STC se tient prêt faire sa part dans la reprise sociale et économique du Canada aux chapitres du tourisme, de la santé mentale et physique et, bien entendu, du plein air – en invitant à nouveau les Canadiens à aller prendre l’air à l’extérieur.

Nous poursuivrons nos discussions avec tous les paliers de gouvernement pour nous assurer que le Sentier sera un véhicule pour les rêves, les espoirs et les aspirations de tous ceux qui demeurent au Canada. Nous remercions les gouvernements et les élus de partout au Canada pour leur soutien continu et leur passion pour le Sentier.

Comme organisme, nous ne serions tout simplement pas rendus là où nous sommes sans le soutien, la générosité et les connaissances de nos partenaires de sentiers. Nous apprécions ces partenaires et leurs contributions dans la construction et l’entretien du Sentier – ainsi que, ce faisant, dans l’amélioration de la qualité de vie des gens que nous servons.

À nos partenaires autochtones: nous éprouvons une profonde gratitude pour vos conseils, votre sagesse et votre soutien. Nous sommes reconnaissants pour les opportunités d’apprendre et de croître que vous nous offrez dans ces partenariats. Nous sommes également stimulés par tout le potentiel que présente le partage de notre passion mutuelle pour la terre, ainsi que par la prospérité inhérente au fait de travailler ensemble.

Puisque STC est une entité qui œuvre dans chaque province et territoire du Canada, sa responsabilité est de se poser en leader quand vient le moment de faire en sorte que tout le monde ait un accès égal et soit en sécurité sur les sentiers. Nous reconnaissons que le Canada n’est pas exempt du type de racisme systémique qui crée des barrières d’inégalités; que ce soit par nos actions ou par notre inaction, le racisme continue d’existe. Nous posons un regard sévère sur nos efforts pour rendre Le Grand Sentier plus inclusif, nous réfléchissons à la façon d’ajouter des exigences d’inclusion à nos programmes, nous approfondissons nos connaissances des difficultés auxquelles sont confrontées les minorités, et nous partageons notre plateforme avec des membres de notre communauté qui ont directement été affectés par le racisme. Enfin, nous nous assurerons que ce travail se reflète dans nos conversations avec nos partenaires gouvernementaux.

En terminant, je souhaite remercier ma prédécesseure, Deborah Apps. Son leadership, son intendance et son dévouement ont jeté les bases du chemin prometteur qui s’ouvre devant nous. Je suis ravie d’avoir l’opportunité de mener cet organisme vers l’avenir de notre aventure commune. J’ai très hâte de bientôt tisser des liens avec chacun de vous afin que nous puissions aller de l’avant tous ensemble.

Merci